Le miel pressé à froid

. Définition du miel pressé (à froid)

Le miel pressé ? Quel pied !


Cette dernière décennie a vu apparaître un  nouveau mode de consommation du miel: "A la recherche des meilleurs produits"

Contrairement à l'extraction du miel effectuée à l'aide d'un extracteur (sorte de grande centrifugeuse) où l'apiculteur récupère ses rayons de cire pour les remettre en circulation dans ses ruches, le pressage à froid écrase les rayons très lentement, laissant le miel s'échapper de la cire

Cette opération demande 12 fois plus de temps car ce que recherche l'apiculteur avant tout, c'est de préserver la qualité du miel. C'est aussi ce qui explique la différence de prix à la vente entre un miel extrait à la centrifugeuse et un miel pressé à froid

Extrait ou pressé, quelles différences pour le miel ?

1/ Le miel extrait

Quand l'apiculteur utilise un extracteur dans sa miellerie, une très grande partie des tanins et des senteurs du miel d'échappent au détriment du goût. C'est ce qui explique que lorsqu'on pénètre dans sa miellerie, nos poumons se remplissent d'odeurs suaves mêlées de parfums de cire et de miel.
Cela est la résultante du miel qui, arraché de ces cellules par la force centrifuge, vient se fracasser contre la paroi interne de l'extracteur. Ce faisant, ce sont des millions de micro-bulles d'air qui, en éclatant, libèrent ces tanins merveilleux.

Tout ce que l'on ressent dans nos poumons ne sera plus dans le miel !

2/ Le miel Pressé

Puisque l'opération respecte davantage le produit (miel), le pressage limite et réduit au strict minimum les bulles d'air. Ainsi, quand le miel s'écoule il conserve avec lui la quasi totalité de ses effluves et tanins. Une fois en bouche, votre miel laisse parler les fleurs d'où il est issu

Bernard NICOLLET a parfaitement décrit le miel pressé dans son  dernier ouvrage "Donnez du sens à votre apiculture" et les marchés de niches qu'il représente