Le miel pressé à froid

. Définition du miel pressé (à froid)

Le miel pressé ? Goûtez-le, dégustez-le ! jamais vous ne trouverez d'aussi bon miels


Cette dernière décennie a vu apparaître un  nouveau mode de consommation du miel: "A la recherche des meilleurs produits"

Un miel pressé, est un miel dont les rayons d'où il est issu, sont placés dans un pressoir manuel à vis, afin d'ajuster la vitesse d'écoulement pour ne pas emprisonner de bulles d'air ce qui le préservera de toute l'oxydation.

En opposition à une apiculture conventionnelle où  l'extraction du miel s'effectue à l'aide d'un extracteur (sorte de grande centrifugeuse) et où l'apiculteur récupère ses rayons de cire pour les remettre en circulation dans ses ruches, le pressage à froid compresse la cire des rayons très lentement, laissant le miel s'échapper de ses alvéoles.

Cette opération demande 20 à 30 fois plus de temps qu'un extracteur mais qu'importe puisque ce que recherche l'apiculteur avant tout, c'est de préserver la qualité du miel. C'est aussi ce qui explique la différence de prix à la vente entre un miel extrait à la centrifugeuse et un miel pressé à froid

Quel genre de Pressoir convient-il d'utiliser?
Il existe des pressoirs spécialement étudiés pour le miel, car le bricolage d'un pressoir à fruit ne va pas sans poser des problèmes (hauteur de maie, inox, rapports de puissance, traitement de surface résistant à l'acidité du miel etc)..

Question  goût ? 

Si vous vous posez la question, cela démontre que vous n'avez jamais goûté ce qu'est un vrai miel, gardien de toutes ses saveurs...Vous allez vraiment faire la différence entre un produit sucré et un miel 100% Naturel, brut de brut !

Extrait ou pressé, quelles différences pour le miel ?

1/ Le miel extrait (centrifugeuse)

Quand l'apiculteur utilise un extracteur (centrifugeuse) dans sa miellerie, une très grande partie des tanins et des senteurs du miel s'échappent au détriment du goût et de la qualité du produit. C'est ce qui explique que lorsqu'on pénètre dans sa miellerie, nos poumons se remplissent d'odeurs suaves mêlées de parfums de cire et de miel.
Cela est la résultante du miel qui, arraché de ces cellules par la force centrifuge, vient se fracasser contre la paroi interne de l'extracteur. Ce faisant, ce sont des millions de micro-bulles d'air qui, en éclatant, libèrent ces tanins merveilleux.

Tout ce que l'on ressent dans nos poumons ne sera plus dans le miel et en cela, c'est un vrai dommage !

2/ Le miel Pressé (au pressoir à miel)

Puisque l'opération respecte davantage le produit (miel), le pressage limite et réduit au strict minimum les bulles d'air. Ainsi, quand le miel s'écoule il conserve avec lui la quasi totalité de ses effluves et tanins. Une fois en bouche, votre miel laisse parler les fleurs d'où il est issu. M^me si vous n'êtes pas botaniste, votre palais s'éveille, vous laissant découvrir des milliers de subtilités.

Bernard NICOLLET a parfaitement décrit le miel pressé dans son  dernier ouvrage "Donnez du sens à votre apiculture" et les marchés de niches qu'il représente pour les apiculteurs qui proposent des miels haut de gamme.

C'est encore un produit très rare que le miel "pressé à froid" mais vous reconnaîtrez l'estampille de l'association des Bergers des Abeilles

Miel pressé à froid: Comment ? Pourquoi ?
Silence, le miel s'écoule....

Comment produit-on un miel pressé ?

Il faut avoir recours à un pressoir à miel comme ceux qui sont proposés ici sur ce site web. L'inox alimentaire compose la majeure partie des pièces de ces pressoirs de façon à agir en conformité avec les textes européens.
Un pressage du miel n'a rien de commune mesure avec une extraction (voir plus haut). Alors qu'un extracteur à miel réalise l'opération de récupération du miel des rayons en quelques minutes seulement, le pressage à froid du miel réclame des heures de patience pour la même quantité produite.
L'apiculteur découpe des rayons de miel et les place dans le pressoir. Les rayons ne servent qu'une seule fois. Le pressoir joue le role de séparateur entre la cire des rayons et le miel.
La saison suivante, les abeilles auront à rebâtir des cires neuves.

Pourquoi produire du miel pressé alors que...

c'est beaucoup plus long et donc plus coûteux ?
Produire un miel exceptionnel, chargé de tous ses tanins et subtilités. D'autre part, comme il n'y a pas de pré-oxydation causée par les millions de bulles d'air, le taux de photons reste intègre au produit initial
Le pressage à froid du miel permet à l'apiculteur de récupérer des galettes de cire immaculée s'il utilise des haussettes Bernard (Les rayons ne sont utilisés qu'une seule fois, garantissant la production d'une cire exempte d'impuretés.

Enfin, la production de miel pressé est réservée à clientèle aimant les produits supérieurs, ce qui assure un meilleur revenu pour l'apiculteur en mal de miels d'importations de toutes parts.

ReCaptcha

Ce service de protection de Google est utilisé pour sécuriser les formulaires Web de notre site Web et nécessaire si vous souhaitez nous contacter. En l'activant, vous acceptez les règles de confidentialité de Google: https://policies.google.com/privacy